Date de mise à jour : 20/10/2017

Gale


Gale

Quels sont les symptômes de la gale ?

Les démangeaisons sont le symptôme le plus caractéristique de la gale. Elles sont quasi constantes et deviennent plus intenses le soir et la nuit. Ces démangeaisons sont ressenties sur diverses zones du corps : espaces entre les doigts, peau fine des poignets, aisselles, coudes, ventre, région génitale, par exemple. La tête et le cou sont habituellement épargnés.

La gale provoque également des lésions de la peau. Les lésions les plus fréquentes sont dues au grattage des démangeaisons : des lignes rouges, des croûtes, voire des lésions de type eczéma. Souvent, d’autres membres de la famille sont atteints des mêmes symptômes car la gale est très contagieuse.

La gale est une maladie fréquente, très contagieuse, et qui touche des personnes de tout âge et de tout milieu socio-économique. Elle peut être responsable d'épidémies dans les collectivités.

Existe-t-il diverses formes de gale ?

La gale profuse se caractérise par des lésions étendues atteignant l'ensemble du tronc, y compris le dos (habituellement épargné) et le cuir chevelu. Très contagieuse, elle survient le plus souvent chez des personnes âgées ou immunodéprimées ou à la suite d'un traitement prolongé par des dermocorticoïdes.

La gale hyperkératosique (également appelée « gale norvégienne ») survient chez les personnes âgées, anormalement maigres ou immunodéprimées. Cette forme de gale démange peu (voire pas du tout) et devient chronique.

La gale du nourrisson se caractérise par la présence de vésicules et de « boutons » sur les paumes des mains, la plante des pieds et le cuir chevelu.

Quelle est la cause de la gale ?

La gale est une maladie parasitaire de la peau due à un acarien, le sarcopte de la gale (Sarcoptes scabiei hominis). Le sarcopte, invisible à l'œil nu (moins d’un demi-millimètre), se nourrit de sang et ne survit que quelques jours loin de la peau.

Les démangeaisons caractéristiques de la gale sont essentiellement dues à la réaction immunitaire contre les sarcoptes. Pour cette raison, les personnes infectées pour la première fois par la gale ne ressentent de symptômes que deux à trois semaines après la contamination (le temps que leur système immunitaire réagisse). Mais les personnes qui ont déjà eu la gale commencent à se gratter trois ou quatre jours après une recontamination car leur système immunitaire reconnaît rapidement le parasite.

Comment attrape-t-on la gale ?

La gale se transmet essentiellement par contact physique direct (peau contre peau), le plus souvent lors de rapports sexuels, ce qui en fait une infection sexuellement transmissible. Plus le contact est long, avec présence de chaleur et d’humidité, plus le risque de transmission est élevé.

La contamination par des objets inertes (vêtements, draps, etc.) est possible mais limitée car le parasite ne survit que quelques jours loin de la peau et il est tué par un lavage au-delà de 55°C. Parce que le sarcopte creuse des sillons dans la peau, il résiste au savon ou aux bains.

Quels sont les traitements de la gale ?

Le traitement de la gale commune repose le plus souvent sur l’application de lotions sur la peau. Dans certains cas (personnes sans domicile fixe, épidémie dans une institution, par exemple), un traitement par voie orale est plus facile à mettre en œuvre.

Parce qu’elles sont dues à la réaction immunitaire, les démangeaisons peuvent persister jusqu'à quatre semaines après un traitement correctement effectué. La persistance de ces démangeaisons ne doit pas conduire à des traitements répétés, inutiles et potentiellement toxiques. Si ces démangeaisons sont trop gênantes, le médecin peut prescrire des médicaments antihistaminiques (contre les manifestations des allergies).

Lors de traitement par application de lotions sur la peau, toutes les régions du corps, à l'exception du visage et des muqueuses (yeux, bouche, vagin, gland), doivent être traitées. Le traitement du cuir chevelu est souvent recommandé. Le visage ne doit être traité que dans les formes profuses et hyperkératosiques et, chez l'enfant, en protégeant les yeux et la bouche.

Attention, lors de gale du nourrisson, il convient de bander les mains des enfants pour éviter une ingestion accidentelle des lotions appliqués sur la peau (en se suçant les doigts).

Comment désinfecter le linge et l'environnement ?

Lorsqu’ils ont été utilisés ou portés pendant la semaine précédant le traitement, les vêtements (y compris les gants !) et le linge de corps, les serviettes de toilette et la literie doivent être lavés en machine à 60°C. Le linge ne supportant pas un lavage à 60°C doit être traité dans un sac avec un produit acaricide (en vente en pharmacies), ou enfermé dans un sac en plastique pendant trois jours (temps nécessaire au sarcopte pour mourir). On peut également placer ces sacs au congélateur pour accélérer la mort des sarcoptes.

La désinfection des autres objets de l’environnement n'est pas nécessaire en cas de gale commune. En cas de gale profuse ou d'épidémie, elle se pratique selon les conseils du médecin.

Source: Vidal