Date de mise à jour : 23/06/2017

Qu'est-ce que l'homéopathie?


L'homéopathie est une méthode qui repose sur le principe de similitude, et qui consiste à traiter une maladie en administrant au patient à des doses infinitésimales une ou plusieurs substances qui, à plus forte dose, auraient provoqué chez ce patient les mêmes symptômes que ceux de la maladie.

Fondateur de cette méthode non conventionnelle en 1796, Samuel Hahnemann énonce en effet que : "toute substance capable d'induire à des doses pondérales chez le sujet sain des symptômes pathologiques, est susceptible, à doses spécialement préparées, de faire disparaître des symptômes semblables chez le malade qui les présente."

Le principe de similitude

A la différence de l'allopathie (médecine classique) qui soigne selon la loi des contraires, l'homéopathie applique un principe de similitude.

En effet, les substances contenues à très faibles doses dans les traitements homéopathiques sont les mêmes que celles qui, à plus fortes doses, déclencheraient chez le malade les symptômes que l'on cherche justement à traiter.

Exemple : L'homéopathie traitera une fièvre avec frissons avec de la belladone (plante dont l'ingestion des fruits à l'état naturel provoque des symptômes semblables à ceux de la fièvre).
A l'inverse, l'allopathie s'attaquera à la fièvre à l'aide d'une substance dont la propriété est de faire baisser la température (exemple : paracétamol).

Le principe d'individualisation

La personne est considérée dans son ensemble : on ne se limite pas à l'observation des symptômes de la maladie. Ainsi, un médecin homéopathe interrogera le patient sur un ensemble de choses qui n'ont a priori rien à voir avec la pathologie que l'on cherche à soigner.

Le choix d'un médicament homéopathique sera fonction du malade et de ses réactions (à la différence d'un médicament "classique" qui se limite à la pathologie).
Remarque : la posologie d'un médicament homéopathique est indépendante du poids et de l'âge du patient.