FICHE MÉDICAMENT
Antifongique

GRISÉFULINE

Substances actives : griséofulvine
Laboratoire : SANOFI-AVENTIS FRANCE
COMPOSITION  
 p cp p cp 
Griséofulvine 250 mg 500 mg 

INDICATIONS  
Ce médicament est un antifongique dont l'action est limitée à une famille de champignons microscopiques appelés dermatophytes. Il fait partie des antifongiques qui sont absorbés par l'intestin.
Il est utilisé pour traiter certaines mycoses de la peau, du cuir chevelu et des ongles.
CONTRE-INDICATIONS  
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
ATTENTION  
Cet antifongique doit être utilisé sous contrôle médical strict, notamment en cas d'insuffisance hépatique.
Ce médicament est photosensibilisant : une exposition aux rayons ultraviolets (soleil, lampe à bronzer) peut provoquer des coups de soleil intenses. N'omettez pas de signaler à votre médecin vos projets de vacances au soleil pendant la durée du traitement.
Évitez les boissons alcoolisées pendant le traitement : risque d'effet antabuse.
INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES  
Ce médicament peut annuler l'effet des contraceptifs oraux (pilule). Un autre mode de contraception doit être envisagé pendant la durée du traitement.
Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral ou un médicament contenant de l'isoniazide ou de la ciclosporine.
GROSSESSE et ALLAITEMENT 
Grossesse :
L'effet de ce médicament sur l'enfant à naître est mal connu. Son usage est contre-indiqué pendant la grossesse. Si une grossesse survient en cours de traitement, consultez votre médecin. Il est nécessaire d'arrêter la prise du médicament et de surveiller plus étroitement le développement du fœtus.

Allaitement :
Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  
Ce médicament est mieux absorbé par l'organisme lorsqu'il est pris au cours d'un repas.
Les comprimés doivent être avalés tels quels avec un grand verre d'eau ou, pour les jeunes enfants, écrasés au préalable.

Posologie usuelle:

  • Adulte et enfant : elle est adaptée par le médecin en fonction de l'indication, du poids et de l'âge du malade.
CONSEILS 
Le respect de la durée du traitement est un élément capital de son efficacité.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  
Maux de tête, vertiges, somnolence, insomnie (ces troubles sont augmentés par l'alcool).
Manque d'appétit, nausées, diarrhée, perturbation du goût, soif anormale.
Neuropathie périphérique.
Réaction allergique ou de photosensibilisation.
Exceptionnellement : jaunisse, hépatite ou baisse des globules.


LEXIQUE  


anticoagulant
Médicament qui empêche le sang de coaguler et qui prévient donc la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins.
Les anticoagulants sont utilisés pour traiter ou prévenir les phlébites, les embolies pulmonaires, certains infarctus. Ils permettent aussi d'empêcher la formation de caillots dans le cœur lors de troubles du rythme comme la fibrillation auriculaire ou en cas de valve cardiaque artificielle.
Il existe deux grand types d'anticoagulants :
  • les anticoagulants oraux, qui bloquent l'action de la vitamine K (antivitamine K, ou AVK) et dont l'efficacité est contrôlée par un dosage sanguin : l'INR (anciennement TP) ;
  • les anticoagulants injectables, dérivés de l'héparine, dont l'efficacité peut être contrôlée par le dosage sanguin de l'activité anti-Xa, le Temps de Howell (TH) ou le Temps de Cephalin Kaolin (TCK) suivant les produits utilisés. Un dosage régulier des plaquettes sanguines est nécessaire pendant toute la durée d'utilisation d'un dérivé de l'héparine.


antifongique
Médicament qui détruit les champignons et levures microscopiques. Ceux-ci peuvent être présents sur la peau ou les muqueuses (tube digestif ou organes génitaux). La levure la plus courante est le Candida albicans.


contraceptifs
Qui s'oppose à la conception : contraceptif oral (pilule), local (stérilet, spermicide, diaphragme et préservatif).


dermatophytes
Champignon microscopique responsable d'infections cutanées : teigne, pied d'athlète, onyxis (lésion des ongles), etc.


effet antabuse
Ensemble de symptômes désagréables provoqués par certains médicaments lorsqu'ils sont associés à la prise de boissons alcoolisées : bouffées de chaleur, rougeur du visage, maux de tête, nausées, vomissements.


hépatite
Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.
Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.


insuffisance hépatique
Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).


lupus érythémateux
Maladie de peau provoquant une rougeur de la partie centrale du visage. Il en existe deux formes principales : lupus discoïde (uniquement cutané) et lupus disséminé (associé à des lésions des organes profonds).


mycoses
Affection due à des champignons microscopiques, favorisée par la prise d'antibiotiques.


Neuropathie périphérique
Lésion des nerfs périphériques (par opposition aux lésions du système nerveux central) qui peut être due à diverses causes : diabète, alcoolisme, virus, médicaments, etc. Elle se traduit par des sensations de fourmillements, de brûlures, de pincements, et des troubles de la sensibilité cutanée.


photosensibilisation
Sensibilité anormale de la peau à la lumière ou aux rayons ultraviolets, due à un médicament ou à une substance naturelle ou chimique.


porphyries
Maladie héréditaire rare due à un trouble du métabolisme d'une substance appelée porphyrine.


Réaction allergique
Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.


ultraviolets
Les rayons ultraviolets sont des radiations émises naturellement par le soleil ou artificiellement par certaines lampes. On distingue les UV A et les UV B. Les UV B, de courte longueur d'onde, sont arrêtés dans les couches les plus externes de la peau. Ils sont responsables de brûlures (coups de soleil). Les UV A, de longueur d'onde plus importante, pénètrent profondément et atteignent le derme. Ils induisent la pigmentation (bronzage). L'exposition intense et répétée aux UV cause un vieillissement prématuré de la peau et augmente le risque de cancer cutané.
Abréviation : UV.


vertiges
Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).

Source: Vidal