FICHE MÉDICAMENT
Antifongique et dermocorticoïde

PEVISONE

Substances actives : acétonide de triamcinolone , nitrate d'éconazole
Laboratoire : JANSSEN-CILAG
COMPOSITION  
 p 100 g 
Éconazole nitrate 1 g 
Triamcinolone acétonide 0,10 g 

INDICATIONS  
Cette crème contient un antifongique de la famille des imidazolés et un dermocorticoïde. Le dermocorticoïde, comme les autres dérivés de la cortisone à usage local, lutte contre l'inflammation.
Elle est utilisée pendant les 8 premiers jours du traitement des maladies de la peau dues à certains champignons, lorsqu'il existe une inflammation locale.
CONTRE-INDICATIONS  
Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
ATTENTION  
Cette crème n'est pas destinée à traiter les infections bactériennes ou dues à des champignons mais à traiter l'infection qui vient compliquer une lésion préexistante.
L'usage prolongé ou répété de ce médicament peut provoquer des lésions de la peau. Suivez attentivement la prescription de votre médecin et n'hésitez pas à lui demander des explications.
GROSSESSE et ALLAITEMENT 
L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.
MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE  
Étaler la crème sur les lésions et la faire pénétrer par un léger massage.

Posologie usuelle:

1 application, matin et soir, pendant 8 jours au maximum.
CONSEILS 
En cas de candidose, évitez d'utiliser des savons acides : ils favorisent la multiplication de champignons.
Pensez à vous laver les mains après l'application.
Le port d'un gant est recommandé.
Ne conseillez pas, ne donnez pas ce médicament à un proche.
EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES  
Compte tenu de la brièveté du traitement préconisé, ils sont peu fréquents : éruption de boutons, développement anormal des poils, dessèchement, fragilisation et décoloration irrégulière de la peau, rougeur autour de la bouche.


LEXIQUE  


allergie
Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.


antifongique
Médicament qui détruit les champignons et levures microscopiques. Ceux-ci peuvent être présents sur la peau ou les muqueuses (tube digestif ou organes génitaux). La levure la plus courante est le Candida albicans.


candidose
Multiplication anormale d'une levure microscopique, Candida albicans le plus souvent. Il s'agit d'une complication fréquente et bénigne des traitements antibiotiques. Les principaux symptômes sont des troubles digestifs, une coloration marron ou noire de la langue, des taches blanches sur le palais ou la langue (muguet), des démangeaisons ou des brûlures de la vulve ou du gland.


cortisone
Hormone sécrétée par les glandes surrénales. Elle participe à la régulation des sucres, des graisses et des protéines de l'organisme, mais aussi à la réaction du corps lors d'un stress. Ses puissantes propriétés anti-inflammatoires sont utilisées en thérapeutique. La cortisone naturelle porte le nom de cortisol (dosable par des analyses de sang). L'hydrocortisone est la forme médicamenteuse la plus proche de la cortisone naturelle, elle est surtout utilisée dans le traitement substitutif des maladies dues à un déficit en cortisone. D'autres dérivés chimiques plus puissants sont employés lorsque l'on recherche un effet anti-inflammatoire : prednisone, prednisolone, bétaméthasone, dexaméthasone, etc.


dermocorticoïde
Préparation de corticoïdes pour usage local, destinée à soigner certaines maladies de la peau.


herpès
  • Maladie virale due essentiellement aux virus Herpes simplex 1 et 2. Elle se manifeste, lors des poussées, par une éruption douloureuse de fines vésicules. Entre les poussées, le virus reste présent dans les ganglions nerveux. Le virus de type 1 donne plutôt des lésions situées autour de la bouche, alors que le virus de type 2 atteint de préférence les organes génitaux.
  • Famille de virus (Herpèsvirus) qui comprend notamment l'Herpes simplex virus (HSV 1 et 2), le virus varicelle-zona (VZV), le Cytomégalovirus (CMV) et le virus d'Epstein-Barr (EBV) de la mononucléose infectieuse.


imidazolés
Famille de médicaments qui regroupe des antifongiques, des antibiotiques et des antiparasitaires.


impétigo
Infection de la peau due à un streptocoque ou à un staphylocoque. Elle se manifeste par des plaques rouges, puis des vésicules et des croûtes.


inflammation
Réaction naturelle de l'organisme contre un élément reconnu comme étranger. Elle se manifeste localement par une rougeur, une chaleur, une douleur ou un gonflement.


zona
Éruption douloureuse de boutons due à une réactivation du virus de la varicelle, resté dans un ganglion nerveux après cette maladie infantile.

Source: Vidal