Toutes les rubriques / Maladies / Peau, ongles et cheveux / Psoriasis : stop aux idées reçues!

Psoriasis : stop aux idées reçues!

Le psoriasis est une maladie mal connue du grand public : les préjugés sont parfois difficiles à combattre et les patients en souffrent.

Psoriasis : stop aux idées reçues

hriana

Connaître le psoriasis

Des symptômes caractéristiques

On distingue 4 formes de psoriasis cutané, en fonction de ses symptômes et de leur localisation : 

  • Le psoriasis en plaques, 
  • Le psoriasis en gouttes, 
  • Le psoriasis pustuleux, 
  • Le psoriasis érythrodermique.

Le psoriasis en plaques est la forme de loin la plus fréquente : elle représente plus de 80% des cas. Des plaques rouges, en relief, recouvertes de fines lamelles de peau blanchâtres appelées squames, situées au niveau des coudes et des genoux, du cuir chevelu mais aussi dans le dos au niveau de la région lombaire : voici les lésions typiques de ce "psoriasis vulgaire", tel qu'il est parfois appelé. Ces lésions s'expliquent par un renouvellement accéléré et excessif de la couche superficielle de la peau (épiderme) : chez une personne souffrant de psoriasis, les cellules se renouvellent en 4 à 5 jours, au lieu des 28 jours habituels. Ces lésions sont également le siège d'une réaction inflammatoire, à l'origine de démangeaisons dans certains cas. 

Le psoriasis en gouttes représente moins de 10% des cas. C'est une forme qui se développe essentiellement chez les enfants et adolescents. Elle correspond à l'apparition soudaine, surtout sur le tronc, de très nombreuses petites plaques de quelques millimètres de diamètre. Cette forme peut évoluer vers un psoriasis en plaques. 

Le psoriasis pustuleux et l'érythrodermique sont plus rares, ce dernier ayant la particularité de nécessiter une prise en charge médicale rapide. 

Une maladie immunitaire

Le psoriasis est une maladie inflammatoire chronique. Les symptômes sont liés à un dysfonctionnement du système immunitaire de la personne malade. Il n'existe pas, actuellement, de traitement pour en guérir. Les solutions proposées visent à limiter les manifestations des symptômes pour les rendre moins invalidants. 

Lutter contre les idées reçues

De nombreuses idées reçues circulent à propos du psoriasis : raison le tri entre affirmations validées et croyances erronées !

  • "Le psoriasis est une maladie contagieuse" : FAUX

Le psoriasis n'est pas contagieux : une personne qui en souffre ne peut pas en contaminer une autre. D'après les chercheurs, le déclenchement de cette maladie a lieu chez une personne ayant une prédisposition génétique, sous l'influence de facteurs environnementaux (état général altéré, stress intense, prise de certains médicaments...). 

  • "Les plaques sur la peau sont liées à une mauvaise hygiène" : FAUX

Les symptômes cutanés du psoriasis sont liés à une perturbation du système immunitaire du corps, cela n'a rien à voir avec un manque d'hygiène. De plus, laver trop souvent sa peau ou utiliser des produits lavants non adaptés peut aggraver la sécheresse cutanée et rendre les irritations plus intenses encore. 

  • "Le psoriasis peut être héréditaire" : VRAI

D'après les études, le facteur génétique joue un rôle important dans le risque de souffrir de psoriasis au cours de sa vie. On évalue à 40% la part de patients touchés qui ont également un ou plusieurs membres de leur famille concerné par cette maladie. Le risque qu'un enfant souffre de psoriasis si l'un de ses deux parents est touché est de 5 à 10%. 

  • "Le stress peut être responsable de l'apparition des poussées" : VRAI ET FAUX

S'il est vrai de dire que le stress peut favoriser le psoriasis (et de nombreuses autres maladies), il ne peut expliquer seul l'apparition du psoriasis : l'origine de cette maladie est avant tout génétique. Cependant, le stress peut jouer sur la fréquence des poussées, ces moments durant lesquels les symptômes de la maladie sont plus importants. 

  • "Le psoriasis ne touche que la peau" : FAUX

Si les plaques sur la peau sont les symptômes les plus visibles du psoriasis, elles ne sont pas les seules conséquences sur la santé des personnes qui sont touchées par cette maladie. Chez 8 à 10% des personnes touchées par le psoriasis cutané, on va également diagnostiquer un rhumatisme psoriasique au niveau des mains, des pieds et de la colonne vertébrale. Ces symptômes sont comparables à ceux. d'une polyarthrite rhumatoïde, avec des douleurs inflammatoires, un temps important de dérouillage matinal des articulations, des réveils nocturnes,  une aggravation des symptômes au repos. Certaines autres maladies sont plus fréquemment retrouvées chez les patients touchés par le psoriasis que dans la population générale. C'est notamment le cas de certaines maladies inflammatoires chroniques du tube digestif (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique...), des rhumatismes inflammatoires, du vitiligo, des troubles cardio-vasculaires, du diabète de type 2...

  • "Une personne peut souffrir de rhumatisme psoriasique sans avoir de psoriasis cutané" : VRAI

Il arrive, dans certains cas rares, que le rhumatisme psoriasique précède l'apparition du psoriasis cutané. Dans ce cas, le diagnostic est difficile à poser. 

  • "Arrêter de consommer du gluten améliore les symptômes de la maladie" : FAUX

Il n'y a pas de lien établi entre le psoriasis et la consommation de gluten. Se priver d'aliments riches en gluten à cause de cette maladie n'a pas d'utilité. Il ne faut pas non plus limiter ses apports en acides gras de bonne qualité : ils sont indispensables pour la bonne santé de la peau. 

Publications Similaires