Toutes les rubriques / Conseils de pharmacien / Bébés et enfants / Ados et enfants : un rythme biologique perturbé

Ados et enfants : un rythme biologique perturbé

Illustration - Ados et enfants : un rythme biologique perturbé

Adobe Stock - Par De Visu

Si le confinement est utile pour limiter la propagation du virus, il peut cependant entraîner des troubles du sommeil et de l’humeur chez les enfants et les adolescents. Voici plusieurs pistes pour y remédier.

Après sept semaines de confinement, l’Académie nationale de médecine pointe les risques de « désynchronisation des enfants et des adolescents ». Selon les experts, ce phénomène relève « d’une utilisation abusive, souvent tard le soir, de divers écrans (ordinateurs, smartphones, tablettes…) ». À cette augmentation de l’utilisation des appareils numériques s’ajoute la cessation des activités régulières et le fait de devoir demeurer dans le même espace de façon prolongée.

Lumière bleue

Cette perturbation du rythme est provoquée par l’exposition, durant la soirée et la nuit, à la lumière bleue émise par les écrans des smartphones et autres tablettes. Il se trouve que cette lumière a des effets biologiques : elle vient perturber l’horloge interne dont le fonctionnement repose notamment sur l’alternance jour/nuit. Ainsi, l’utilisation d’écrans durant la soirée et la nuit freine la sécrétion naturelle de mélatonine, l’hormone qui facilite l’endormissement. Elle déséquilibre plus largement l’ensemble des rythmes biologiques et productions hormonales de l’organisme.

Les conséquences peuvent être nombreuses et variées : troubles du sommeil­­­­­­, de l’humeur, de l’appétit, de la vigilance, avec une fatigue persistante. Or, « un sommeil de qualité est essentiel à la santé physique et mentale de l’enfant, rappelle l’Académie nationale de médecine. La privation de sommeil au long cours peut installer une dette de sommeil qui entraîne anxiété, dépression, comportements violents. »

Conseils pour les parents

Pour limiter les effets délétères du confinement sur les enfants et adolescents, il est donc recommandé aux parents de :

  • limiter l’utilisation des consoles dans la journée et d’exclure leur utilisation dans l’heure qui précède le coucher ;
  • ne pas exposer aux écrans, y compris ceux de la télévision, les enfants âgés de moins de 3 ans ;
  • organiser les activités de la journée selon un programme horaire régulier ;
  • mettre à profit l’heure quotidienne de sortie du confinement pour inciter l’enfant à se dépenser physiquement (exercices physiques, marche…).

 

Il faudra également être attentif au phénomène de repli sur soi de l’adolescent, signe potentiellement révélateur de son mal-être. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler avec votre pharmacien ou à consulter votre médecin.

Publications Similaires