Toutes les rubriques / Mon pharmacien / Maux de l'été / Faut-il avoir peur du moustique tigre ?

Faut-il avoir peur du moustique tigre ?

Illustration - Faut-il avoir peur du moustique tigre ?

Adobe Stock - Par saccobent

Cette espèce est de plus en plus présente en France. Quels risques nous fait-elle courir ?

Originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre est maintenant bien implanté en France : en 2020, on considère qu’il est présent dans près d’une soixantaine de départements. Au-delà de nos frontières, Aedes albopictus, de son nom latin, est implanté dans plus de 100 pays sur les 5 continents. Il a réussi ce tour de force en quelques années, à la faveur du commerce international d’objets, notamment de pneus, dans lequel il se loge.

Cet animal est diurne, c’est-à-dire qu’il pique plutôt le jour, notamment le matin et le soir. C’est notamment ce qui le distingue du moustique commun, plus habituel sous nos latitudes, qui, lui, préfère piquer la nuit. Mais au-delà de la gêne occasionnée par ses piqures irritantes, le moustique tigre peut être responsable d’une contamination par des maladies comme la dengue, le chikungunya ou le Zika. On dit alors qu’il peut être vecteur de ces maladies, c’est-à-dire les transmettre à l’Homme. C’est pourquoi les autorités sanitaires suivent avec attention l’extension de son implantation et luttent contre sa colonisation du territoire. Vous pouvez d’ailleurs participer à son recensement via une initiative officielle participative.

Maladies importées, moustique français

Alors que la dengue, le Zika ou le chikungunya sont essentiellement des maladies tropicales, des cas autochtones (c’est-à-dire contractés localement sans que la personne n’ait voyagé dans des pays à risque) ont été signalés en France métropolitaine. En 2010, deux cas de dengue et deux cas de chikungunya ont ainsi été respectivement détectés à Nice et à Fréjus.

Les moustiques tigres peuvent en effet être exposés aux virus de la dengue, du chikungunya ou du Zika lorsqu’ils piquent des voyageurs contaminés, tout juste revenus de pays où ces maladies sont présentes (Océan indien, Asie du Sud-Est, Amérique du Sud, Antilles…). Après quelques jours, ils  piqueront d’autres personnes et leur transmettront le virus par la même occasion.

Se protéger du moustique tigre

Pour se protéger des piqures du moustique tigre, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) conseille d’utiliser des répulsifs adaptés : n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien pour choisir le bon produit, selon l’âge des personnes qui l’utiliseront et son mode d’utilisation (lotion répulsive pour les tissus ou produit à appliquer directement sur la peau, notamment).

Vous pouvez également vous équiper de moustiquaires pour limiter l’entrée des moustiques dans votre domicile.

Publications Similaires