Toutes les rubriques / Maladies / Diabète et système hormonal / 5 questions pratiques sur le diabète

5 questions pratiques sur le diabète

Illustration - 5 questions pratiques sur le diabèt

Par lukszczepanski

Au quotidien, gérer son diabète n’est pas toujours facile. Faisons le point sur les questions fréquemment posées aux pharmaciens sur le sujet.

J’ai désormais un traitement par injections d’insuline et j’ai pris du poids. J’ai lu sur Internet que les régimes hyperprotéinés marchent bien, qu’en pensez-vous ?

L’insuline est une hormone qui permet à la fois de réguler la glycémie (c’est-à-dire le taux de sucre dans le sang) mais aussi le stockage des graisses. Lorsqu’on est traité par insuline, la prise de poids n’est pas rare. Pour la minimiser, il est important d’avoir une alimentation variée et équilibrée, et de pratiquer une activité physique régulière. Le régime hyperprotéiné dont vous parlez n’est pas conseillé : basé sur une suppression complète des glucides, il est totalement inadapté aux diabétiques. De plus, il peut être dangereux pour votre fonction rénale. Pour faire le point, vous pouvez vous faire accompagner par une diététicienne.  Elles sont formées à ce type particulier de suivi et pourront vous soutenir.

Puis-je prendre de l’homéopathie si je suis diabétique ?

C’est une bonne question ! Les granules et les doses contiennent du saccharose mais en très faible quantité : 0,21 g pour 5 granules (soit 1/40e de morceau de sucre qui contient 5 g de saccharose), 0,85 g pour une dose (soit moins d’1/5 de morceau de sucre). Pour avoir un impact sur votre glycémie, il faudrait en consommer une quantité vraiment très importante, ce qui est peu probable. Cependant, la question se pose différemment pour les spécialités homéopathiques. Certaines contiennent également du sucre, mais en très faible quantité (Homéogène 9, Biomag, Voxpax, Oscillococcinum…). Là aussi, leur consommation sera probablement sans conséquence sur votre diabète. Toutefois, d’autres produits homéopathiques sont beaucoup plus riches en saccharose : une cuillère à soupe du sirop Stodal par exemple équivaut à 2,25 morceaux de sucre, ce qui pourrait effectivement influer sur votre glycémie. Il est préférable de préciser systématiquement au pharmacien que vous êtes diabétique pour qu’il puisse vérifier la teneur en saccharose des nombreuses spécialités homéopathiques existantes et vous conseiller au mieux.

Nous partons avec mon fils à l’Aiguille du Midi, plus haut domaine skiable de France ! Avec son nouveau capteur Freestyle, pouvons-nous désormais nous balader toute la journée durant ?

Effectivement, le capteur Freestyle facilite beaucoup le quotidien. Cependant, attention : il ne fonctionne que pour des températures comprises entre 10°C et 45°C, et pour une altitude inférieure à 3048 mètres. Par ailleurs l’insuline est détruite lorsqu’elle est soumise à des températures négatives. Il faudra donc prévoir de rentrer en cours de journée pour la mesure glycémique et l’injection d’insuline.

Nous allons partir au bord de la mer. Mon fils pourra-t-il garder son capteur Freestyle lors des baignades ?

Le capteur de glycémie FreeStyle peut tout à fait être conservé à la plage. Il faut seulement veiller à ne pas rester plus de 30 minutes consécutives dans l’eau et à ne pas plonger à plus d’un mètre de profondeur. Il faut également se souvenir qu’un capteur, une fois mis en place, ne doit pas être enlevé : il ne pourrait plus être réutilisé.

Mon petit-fils diabétique me dit que je dois conserver son insuline au frigo, alors que je vois souvent son stylo injecteur posé à température ambiante chez ses parents. Qu’en-est-il ?

L’insuline se conserve au frigo tant qu’elle n’a pas été utilisée, c’est-à-dire tant que le stylo n’a pas été entamé. On évitera de la placer dans la porte ou dans le bac à légumes, la température n’y étant pas assez basse : elle doit être conservée entre 2 et 8°C. Attention, l’insuline ne doit pas être congelée car cela altère son efficacité : évitez de placer les boîtes contre les parois du frigo. Il est donc exact que l’insuline doit rester au frigo avant d’être utilisée. Ensuite, lorsque la première injection aura été effectuée, elle pourra rester en dehors du frigo pour quelques semaines, généralement 4 à 6, selon le type d’insuline. Cette information figure à chaque fois sur la notice.

 

Publications Similaires